Logo du Bureau des Mines et de l'Energie
    Bulletin trimestriel de la Care-Haïti  et du Bureau des Mines et de l'Energie   Novembre  1998  
  Premier numéro 
 
Revue Synergies

Dans ce numéro:
  • Page de couverture Numero 1

  •  
  • Editorial

  •  
  • L’engagement de l’Etat haïtien dans la solution des problèmes énergétiques du pays par Dieuseul Anglade 

  •  
  • Dossier : Situation de l’énergie domestique en Haïti par Wilfrid St-Jean et Peter Young

  •  
  • Historique des tentatives menées en Haïti sur les réchauds à charbon amélioréspar J-Y 

  • Terlinden 
     
  • Résolutions prises sur l’énergie et l’environnement par Wilfrid  St-Jean

  •  
  • Que dit la théorie économique au sujet des programmes de diffusion des réchauds à charbon améliorés ? par J-Y Terlinden

  • Retour site Synergies
  • Retour page BME
  • Rehred


  • Vente de réchauds améliorés à de Port-au-Prince 
     

    L’engagement des Pouvoirs Publics dans la solution des problèmes énergétiques du pays 

    Dieuseul Anglade,  
    Directeur Général du Bureau des Mines et de l’Energie. 

    L’analyse du bilan énergétique national révèle que le secteur domestique haïtien consomme chaque année 70% de toute l’énergie distribuée dans le pays. Au sein même du secteur domestique, le bois-énergie représente 88% de la quantité totale d’énergie consommée. Des chiffres qui font ressortir l’importance de ce secteur dans la demande globale en énergie du pays. On constate malheureusement qu’il évolue dans une situation d’irrationalité tout à fait préoccupante. La gestion de la demande d’énergie domestique est très approximative et les pouvoirs publics ont décidé de se pencher davantage sur le problème. 

    Prise de conscience 

    L’Etat haïtien est conscient que le secteur de l’énergie domestique est trop dépendant du bois-énergie. Il est tout autant conscient des faibles rendements des équipements énergétiques utilisés dans ce domaine et des conséquences des mauvaises pratiques énergétiques sur l’économie et l’environnement haïtiens. C’est pourquoi, depuis 1991, un document de "Stratégie pour l’Energie Domestique" a été élaboré, grâce à un financement du PNUD et de l’OLADE. Les pouvoirs publics ont décidé d’adopter et de coordonner cette stratégie définie conjointement par le Bureau des Mines et de l’Energie (BME), le Service des Ressources Forestières (SRF) et le Bureau d’Approvisionnement en Produits Pétroliers (BAPP), avec l’assistance technique de l’ESMAP (Energy Strategy Management Assistance Program). C’est dans ce sens qu’un atelier a été tenu au Kinam II en Janvier 1998 réunissant tous les organismes nationaux et internationaux intervenant dans le domaine, y compris les bailleurs de fonds. 

    (Suite) 

    Objectifs  

    Moyens 

     
    Objectifs 

    L’un des principaux axes de la politique énergétique et environnementale nationale vise à alléger, à partir de l’année 2002 et durant les dix années suivantes, la pression sur les ressources ligneuses nationales au moins de moitié par rapport au niveau des prélèvements de 1996, tout en visant à satisfaire la demande énergétique totale par des énergies renouvelables à concurrence de 30% d’ici l’année 2020. 

    Moyens 

    Les grands axes politiques que le gouvernement mettra en place, à court et moyen termes, sont les suivants : d’une part établir des normes et des incitations fiscales et économiques appropriées pour faciliter l’ouverture du marché aux sources d’énergie importées en substitution au bois de feu et au charbon de bois pour permettre de satisfaire, outre la demande actuelle, les besoins de croissance de l’économie. D’autre part, promouvoir l’utilisation de toutes les formes d’énergies renouvelables locales autres que le bois, partout où la faisabilité économique, ainsi que les compétences techniques et administratives sont disponibles ou peuvent être garanties. L’absence de gestion rationnelle, jusqu’à aujourd’hui, des ressources ligneuses locales impose inéluctablement une dépendance croissante vis-à-vis de l’étranger pour satisfaire les besoins énergétiques du pays durant au moins les quinze prochaines années. Le temps nécessaire pour permettre un renouvellement du potentiel national en ressources ligneuses et la mise sur pied d’une structure de gestion rationnelle de celles-ci. 
     

    Economisons le bois-énergie pour préserver l’environnement!
     
    Editeur responsable: Peter Young 

    Auteurs: P. Young, Wilfrid St-Jean

    Conseiller technique: Bétonus Pierre 

    Edition Internet: soutien technique du REHRED 
     

    Envoyez vos lettres à: 
    Peter Young / Wilfrid Saint-Jean 
    Bulletin Synergies,  
    CARE / BME 
    Rue Grégoire 92, Pétionville, Haïti. 
    P.O. Box : 15546 Port-au-Prince 
    Tél.: +509.57.53.89 ou 57.53.58 
    Fax: +509.57.67.85 
    E-mail: young@pap.care.org
     
     
    Retour Page d'Accueil BME
    Haut de la Page

    mines-energie@rehred-haiti.net
    © BME et REHRED
    Port au Prince Haïti

    15/12/98
    cette page: http://rehred-haiti.net/membres/bme/numero1/engage.html