Logo du Bureau des Mines et de l'Energie
    Bulletin trimestriel de la Care-Haïti  et du Bureau des Mines et de l'Energie   Novembre  1998  
  Premier numéro 
 
 Revue Synergies

Dans ce numéro:
 
  • Page de couverture Numero 1

  •  
  • Editorial

  •  
  • L’engagement de l’Etat haïtien dans la solution des problèmes énergétiques du payspar Dieuseul Anglade 

  •  
  • Dossier : Situation de l’énergie domestique en Haïti par Wilfrid St-Jean et Peter Young

  •  
  • Historique des tentatives menées en Haïti sur les réchauds à charbon améliorés, par J-Y Terlinden

  •  
  • Résolutions prises sur l’énergie et l’environnement  par Wilfrid  St-Jean

  •  
  • Que dit la théorie économique au sujet des programmes de diffusion des réchauds à charbon améliorés ? par J-Y Terlinden

  •  

  • Retour site Synergies
  • Retour page d'accueil BME
  • Rehred



  •  
     
     
     

      

    Une cantine scolaire fonctionnant au gaz
     
     
    Résolutions prises sur l’énergie et l’environnement 

    par Wilfrid Saint-Jean, Conseiller Technique BME  

    Un atelier sur l’énergie et l’environnement s’est tenu en Haïti les 12 et 13 Janvier 1998. Y ont participé les plus hautes autorités nationales, publiques et privées, ainsi que les institutions internationales et régionales concernées. Au cours de ces discussions, les organisateurs de l’atelier, en l’occurence, le Bureau des Mines et de l’Energie (BME) et le Ministère de l’Environnement, se sont efforcés d’obtenir des différents acteurs un consensus pour la mise en place d’une politique dans le domaine. 

    Définition du problème 

    L’atelier a reconnu que la déforestation constitue un problème grave pour l’environnement et que la consommation du charbon de bois est une des causes principales de cette déforestation. Les résolutions de l’atelier ont surtout rapport aux problèmes rencontrés au niveau de la demande en énergie dont la gestion, jusqu’à présent, a très peu retenu l’attention des décideurs, qu’ils soient publics ou privés. Elles n’ont pas pris en compte les alternatives aux exploitants du bois-énergie, en particulier les actions de reboisement qui sont complémentaires, et qui visent surtout le moyen et le long terme. 

    Ressources financières 

    L’atelier a insisté sur la nécessité de faciliter l’accès au financement pour les ménages afin qu’ils puissent acquérir des cuisinières améliorées, qu’elles soient au charbon de bois, au kérosène ou au GPL. L’Etat haïtien est disposé à faciliter l’obtention de ressources financières concessionnaires pour l’exécution des projets dont les études auront démontré un impact important en termes d’économie de charbon de bois. Le secteur privé est invité à entreprendre l’étude d’un système de microfinancement applicable à des projets précis. Ces projets sont basés sur deux grands axes stratégiques, à savoir, d’une part, la promotion de substituts énergétiques et l’économie du charbon de bois et, d’autre part, la mise en place de structures légales, normatives et institutionnelles adaptées. 

    (Suite) 

    Quatre volets 

     
    Quatre volets 

    En tenant compte de cette stratégie, un programme d’action en quatre volets, d’une durée de quatre ans, a été adopté. L’objectif est de réduire la consommation annuelle du charbon de bois de 90.000 tonnes. 

    Le premier volet concerne l’introduction de 70.000 foyers améliorés à charbon dans les résidences de Port-au-Prince et des villes de province, ce qui permettrait d’économiser 20.500 tonnes de charbon de bois par an. Le deuxième volet envisage la mise sur pied d’une campagne d’incitation à une plus grande utilisation du gaz propane et butane (GPL) dans 80.000 résidences, ce qui permettrait d’économiser 35.200 tonnes de charbon. Le troisième volet concerne la commercialisation de 62.000 cuisinières à kérosène performantes avec pour résultat l’économie de 24.200 tonnes de charbon. Enfin, le dernier volet vise la commercialisation de 11.000 foyers améliorés dans le secteur informel ("manje kwit"), avec un potentiel d’économie de 9.100 tonnes de charbon. 

    Ce programme a été adopté, dans son intégralité, par les participants à l’atelier. Ils se sont engagés à appuyer les efforts qui seront entrepris dans chacun des volets d’activités précités. La Banque Mondiale est prête à faciliter les efforts de coordination auprès des différentes institutions et bailleurs de fonds afin d’assurer les services d’experts et l’obtention des fonds indispensables à la mise en oeuvre et au suivi de ces différents programmes.

    Economisons le bois-énergie pour préserver l’environnement!
     
    Editeur responsable: Peter Young 

    Auteurs: P. Young, Wilfrid St-Jean

    Conseiller technique: Bétonus Pierre 

    Edition Internet: soutien technique du REHRED 
     

    Envoyez vos lettres à: 
    Peter Young / Wilfrid Saint-Jean 
    Bulletin Synergies,  
    CARE / BME 
    Rue Grégoire 92, Pétionville, Haïti. 
    P.O. Box : 15546 Port-au-Prince 
    Tél.: +509.57.53.89 ou 57.53.58 
    Fax: +509.57.67.85 
    E-mail: young@pap.care.org
     
    Page d'accueil BME
     Haut de la Page  
     
     

    mines-energie@rehred-haiti.net
    © BME et REHRED
    Port au Prince Haïti

    15/12/98
    cette page: http://rehred-haiti.net/membres/bme/numero1/resolu.html