Accueil
Energie
Revue Carrières
Technologies Energétiques 
Energie en Chiffres
Statistiques Minières
 Mines
Profil  BME
Logo du Bureau des Mines et de l'Energie
    Bulletin quadrimestriel de la Care-Haïti  et du Bureau des Mines et de l'Energie  Décembre   2001
numéro 11
 Revue Synergies

Dans ce numéro:

  • Editorial
  • La ECOGAZ : Bilan succinct après deux années d'existence, par Michel Carl Simon
  • De la difficulté à proposer une alternative au charbon de bois: l'exemple des cassaveries dans le Département du Nord, par Estelle Godard et Henrik Michel
  • Substitution du bois de feu en Haïti: Point de vue d'un propriétaire de blanchisserie, par Claudel Saintizaire
  • Substitution du bois de feu dans les blanchisseries: Le point sur les actions entreprises à Port-au-Prince par la CARE-Haïti et le BME, par Jean Robert Altidor


  • Nous prenons plaisir à vous annoncer que la prochaine édition de Synergies continuera avec le thème : "Point de vue des acteurs autour de la dégradation de l'environnement liée à la structure énergétique d'Haïti"

    Ce bulletin est publié grâce au support finacier de l'USAID, du gouvernement Néerlandais et de la CARE-Haïti 

    De la difficulté à proposer une alternative au bois de feu et au charbon de bois : l’exemple des cassaveries  dans le département du  Nord
     
     par Estelle Godart et Henrik Michel Projet Rural, Coopération Franco-Haïtienne
     
    Cet article relate l’exemple d’une expérience de terrain dans  des ateliers de transformation de manioc amer en cassaves dans le Nord d’Haïti.

    Contexte 

    Dans le domaine du développement agricole, la coopération française en Haïti s’investit dans des activités de renforcement des capacités des organisations paysannes du pays. Notamment, elle appuie des représentations agricoles communales du département Nord, les Chambres d’Agriculture communales et leur fédération, la FECHAN
    (Fédération des Chambres d’Agriculture du Nord) pour la mise en place d’activités de services agricoles, gérées par elles-mêmes et au profit de leurs membres  (boutiques d’intrants agricoles, service d’attelage, moulins à céréales, cassaveries...). 

    http://www.olade.org.ec/haiti/synergie

    Economisons le bois-énergie pour préserver l’environnement!

    Produit traditionnel de la transformation du manioc amer, la cassave de type Nord se présente sous la forme d’une galette plate de 1 m de diamètre, simple ou additionnée de sucre, de noix de coco râpée, de viande …. Trois Chambres d’agriculture communales ont souhaité mettre en place une unité motorisée de transformation du manioc amer afin d’améliorer les conditions de travail des producteurs et la valorisation de la production. Lors de l’étude de faisabilité de ces projets, la question du type d’énergie utilisée pour la cuisson des cassaves s’est immédiatement posée. L’utilisation du bois et du charbon de bois est communément répandue ; dans le cadre de la promotion d’un développement durable, la recherche d’une source d’énergie alternative aux ressources végétales ligneuses estPlatine à cassave traditionnelle
    Platine à cassave traditionnelle
    apparue comme prioritaire.

    Recherches et expériences 

    Certaines expérimentations avaient déjà été menées sur le sujet, notamment par la PADF1  (conception et diffusion d’une platine  alimentée au gaz propane), l’université MISEREOR d’Aachen (production d’un document sur la cuisson des cassaves), les Ateliers Ecoles de Camp Perrin (conception des équipements). 

    Les recherches se sont donc basées sur l’existant avec une méthode de type exploratoire : entretien avec les concepteurs des équipements et les utilisateurs, expérimentations en milieu réel en favorisant la participation de l’ensemble des opérateurs concernés (concepteurs et fabricants des équipements, producteurs de manioc, boulangers), analyse des résultats (atouts/contraintes) et élaboration d’autres tests. Par ordre chronologique, 4 alternatives ont été étudiées : la platine au gaz propane, les réchauds améliorés à kérosène, les foyers améliorés à bois et les fourneaux à bois. Les résultats sont présentés dans le tableau I.

    Conclusion/Perspectives 

    Dans le cas de la cuisson des cassaves, la substitution totale des ressources végétales ligneuses par d’autres sources d’énergie est apparue difficile. Les facteurs limitants, de natures différentes, doivent être pris en compte dans leur ensemble : 

    -   facteur économique : les systèmes alternatifs proposés doivent être  ompétitifs et viables ;

    -   facteur technique : la production des cassaves en général, et plus encore lorsqu’elles ont 1 m de diamètre, requiert des conditions de cuisson spécifiques (chauffage homogène de la platine, conservation de la chaleur) auxquelles les systèmes actuels d’énergies alternatives ne répondent pas;

    -  facteur  culturel (habitudes alimentaires) : le projet a fait le choix de considérer les habitudes alimentaires des bénéficiaires comme facteur prioritaire. Dans d’autres départements du pays (Sud et Ouest), la production de cassaves de petits diamètres est courante et il semble relativement aisé d’utiliser les systèmes d’énergies alternatives au charbon de bois pour ces types de produits. Pour ce projet, un système énergétique amélioré ne sera introduit qu’à la condition de satisfaire à la production du type de produit habituellement consommé par les bénéficiaires, soit des cassaves de 1m de diamètre. Ce choix répond à la nécessité d’assurer la rentabilité économique et la viabilité des installations financées.

    La recherche d’énergies de substitution aux ressources énergétiques ligneuses nécessite la prise en compte, dans leur globalité, d’un ensemble de données, dans notre cas économiques, techniques et sociales. Le découragement n’est pas de mise et le projet de la coopération française continue ses recherches. Il a notamment fait appel à l’expertise de la CARE et du BME2, et on espère qu’une proposition de système énergétique amélioré pour la cuisson des cassaves de type Nord pourra être faite, puis testée avec les bénéficiaires concernés. 

     1 Pan American Development Foundation
     2 Bureau des Mines et de l’Energie
    Editeur responsable : Mildred D. Régis
    Auteurs: Mildred D. Régis, Wilfrid St-Jean 
    Conseiller technique: Bétonus Pierre 
    Edition Internet: Wilfrid Saint Jean 
    Envoyez vos lettres à:
    Mildred D. Régis / Wilfrid Saint-Jean
    Bulletin Synergies, CARE / BME
    Rue Grégoire 92, Pétionville, Haïti. 
    P.O. Box : 15546 Port-au-Prince 
    Tél.: +509.57.53.89 ou 57.53.58  Fax: +509.57.67.85 
    E-mail: Régis@pap.care.orgwstjean@publi-tronic.com
    Page d'accueil BME 
    Haut de la page


    mines-energie@publi-tronic.com
    © BME et OLADE
    Port au Prince Haïti
    20/10/02
    cette page: http://www.olade.org.ec/haiti/synergie/numero11/godard.html