Accueil
Energie
Revue Carrières
Technologies Energétiques 
Energie en Chiffres
Statistiques Minières
 Mines
Profil  BME
Logo du Bureau des Mines et de l'Energie
    Bulletin quadrimestriel de la Care-Haïti  et du Bureau des Mines et de l'Energie  Avril   2002
numéro 12
 Revue Synergies

Dans ce numéro:

  • Editorial
  • Le financement des équipements énergétiques améliorés et de substitution : Point de vue des institutions financières,par Robinson Moïse
  • Recherche et développement d'un réchaud à kérosène pour Haïti: Une activité du projet Care-Energie, Kayeswar Sulpya
  • Les petites entreprises haïtiennes peuvent-elles abandonner l'utilisation du bois de feu dans le contexte social et économique actuel,par Emile Jean-Gilles
  • Le projet Energie et environnement de la CARE-Haïti (2000-2002),par Mildred D. Régis
  • Les treize (13) articles du décret du 7 juillet 1987 réglementant l'utilisation du bois -énergie en Haïti, par Wilfrid Saint Jean


  • Nous  prenons plaisir à annoncer que le thème de la  prochaine édition de Synergies sera: "Pourquoi doit-on proposer des alternatifs aux petites entreprises utilisant le bois de feu"

    Ce bulletin est publié grâce au support finacier de l'USAID, du gouvernement Néerlandais et de la CARE-Haïti 

    Recherche et développement d’un réchaud à kérosène pour Haïti : Une activité du projet
    CARE-Energie, par Kayeswar M. Sulpya, Consultant

    Introduction

     Le bois de feu et le charbon de bois sont les sources principales d’énergie utilisées en Haïti et représentent 71% de la demande nationale totale d’énergie. Dans ce pays qui dispose de moins de 3% de couverture forestière et qui récolte environ 30 millions d’arbres par année, ces sources traditionnelles d’énergie deviennent de plus en plus rares et coûteuses.

    Cette dépendance excessive par rapport aux ressources forestières ainsi que la demande en
    produits agricoles d’une population en nette augmentation a placé les forêts haïtiennes, sous
    fortes pressions entraînant la déforestation, l’érosion et la destruction complète de l’écosystème forestier. La dégradation est davantage intensifiée à cause de l’utilisation inefficace des ressources énergétiques et des efforts de conservation d’énergie insuffisants. Une source d’énergie commerciale comme le GPL est cher et ne rentre pas dans le concept imaginaire des pauvres. 

    http://www.olade.org.ec/haiti/synergie

    Economisons le bois-énergie pour préserver l’environnement!

    Rappelons que le revenu per capita d’Haïti est seulement de US$250.- par année et est considéré comme le plus bas de la Caraïbe. Les sources d’énergies  commerciales comme le kérosène et le GPL sont importées avec les maigres ressources en devises du pays. Le fait que le kérosène soit meilleur marché que le GPL peut stimuler les consommateurs à substituer les combustibles ligneux par le kérosène.

    La substitution du bois de feu et du charbon de bois par le kérosène peut avoir une importance
    considérable dans la structure de la consommation de l’énergie domestique en Haïti. Il permettrait d’élargir, en particulier, la gamme des réactions possibles du consommateur face à la pression provoquée par la rareté du bois de feu et du charbon de bois et d’un autre coté de contrôler la surexploitation des ressources forestières et contribuer aussi à améliorer les conditions de cuisson des aliments (combustion propre entre autres).  Une analyse des  résultats des recherches techniques conduites par la Care-Haïti et le BME sur les foyers à kérosène pour les résidences ainsi que celle des études du marché potentiel de ce combustible comme substitut au charbon de bois a montré que le kérosène, en tant que combustible de cuisson, est moins cher à l’utilisation que le charbon de bois et le GPL. La pénétration du kérosène comme combustible de cuisson dans toutes les couches de la population ne sera pas difficile étant donné qu’il est déjà largement utilisé pour l’éclairage là où l’électricité manque ou est carrément absente.

    Développement du réchaud kéro-mirak

    Le kéro-mirak a été conçu et développé aux ateliers de la Care-Haïti. C’est un réchaud muni d’un
    brûleur à jet de vapeur (10) pressurisé. Ces brûleurs sont connus pour leur performance élevée (leur
    grande puissance). Le réchaud comprend au dessus du brûleur un tube vaporisateur (9) qui doit être préchauffé (11) pour transformer le kérosène en vapeur qui pendant son passage forcé à travers une’aiguille (14) subit une accélération qui le transforme en jet de vapeur. Ce jet de vapeur passe  ensuite à travers un tube (16) connecté au  brûleur en entraînant avec lui l’air primaire et ce mélange sort finalement à travers les orifices du brûleur pour produire une flamme. L’air secondaire est nécessaire pour compléter la combustion on obtient alors une flamme bleue. Le niveau de puissance désirée peut être obtenu en maintenant la pression appropriée dans le réservoir (1) en pompant (3) et en ajustant le flux de kérosène  au moyen de la valve de contrôle du flux (5). Pour détails voir diagramme shématique du kéro-Mirak. 
    Diagramme shématique du réchaud Kéro-Mirak
    1. Réservoir à essence;  2. Bouche d’approvisionnement en kérosène avec écrou et bouchon;  3. Valve à air  4. Tuyau d’écoulement du kérosène;  5. Valve de contrôle du flux;  6. Tuyau transparent d’écoulement du kérosène;  7. Valve réglée de contrôle du flux;  8.Ecrou de calibrage;  9. Tube vaporisateur;   10. Brûleur;   11. Plateau de préchauffage; 12. Support du tube vaporisateur; 13. Ajustage; 14. Bout de l’aiguille;  15. Air primaire; 16. Tube du brûleur; 17. Air secondaire au dessus du brûleur. 

    L’efficience thermique du réchaud kéro-mirak a été calculée à partir des tests d’ébullition d’eau
    réalisés dans les ateliers de la CARE-Haiti. Les tests d’ébullition d’eau ont pour but de fournir une rapide comparaison des performances des différents modèles de réchaud ou d’un même modèle dans des conditions différentes d’utilisation. Les performances du réchaud kéro-mirak sont comparées avec celles d’autres réchauds.  L’énergie utile, qui est la quantité de chaleur effectivement utilisée pour la cuisson, a été aussi calculée (voir tableau 1 pour détails). 

    Les avantages économiques du combustible dépendent de la valeur calorifique du combustible et de l’efficacité du réchaud. Les coûts du kérosène et du charbon de bois sont équivalents excepté au Cap-Haïtien.  La valeur calorifique du kérosène est plus élevée que celle du charbon de bois et les réchauds à kérosène ont une efficacité thermique plus élevée que ceux utilisés pour brûler le charbon de bois. La valeur calorifique du GPL est légèrement plus élevée que celle du kérosène mais le coût du GPL est plus que le double de celui du kérosène.

    Le réchaud Kéro-MirakLe réchaud Kéro-Mirak
    En calculant le coût du combustible en terme de chaleur effectivement utilisée pour la cuisson, nous remarquons que l’utilisation du kéro-mirak à sa puissance maximum, coûte entre 0,35 et 0,39 gde/Mjoule. L’utilisation du réchaud à charbon traditionnel coûte entre 0,43 et 1,18 gde/Mjoule, le réchaud à charbon  amélioré coûte entre 0,36 et 0,99 gde/Mjoule. Si  le prix d’achat du charbon de bois est de 6,597 gourde/kg, il revient meilleur marché d’utiliser le GPL, cependant, d’un autre coté l’utilisateur du réchaud GPL doit dépenser davantage pour l’investissement initial en termes d’équipement et accessoires (réchauds, bonbonne, tuyaux de raccordement, coût d’installation et de transport etc…). Les réchauds à charbon améliorés accusent une efficacité élevée à basse puissance ainsi que des économies en combustibles en comparaison avec d’autres réchauds (à charbon traditionnels et à kérosène) si le prix d’achat du charbon de bois est de 2,57 gourde/kg (prix pratiqués au Cap-Haitien).

    Conclusion 

    Le brûleur et le réservoir du réchaud kéro mirak peuvent être assemblés séparément ou attachés ensemble. L’extrémité de l’aiguille (la tige) de la valve de calibrage permet d’obtenir différents
    niveaux de combustion, une bonne qualité de combustion et un démarrage sécurisant. Au cours
    du test  d’ébullition d’eau  «le turn down  ratio» était compris entre 1.89 et 2,33 kw. Des tests de puissance ont révélé que le réchaud peut fonctionner avec 1.93 kw à basse pression dans le réservoir comme puissance de sortie minimum et avec 7.22 kw comme puissance de sortie maximum quand le niveau de pression dans le réservoir dépasse 20 psi. Le «turn down ratio» est donc égal à 3,76. Afin de maintenir une puissance élevée le réservoir du réchaud doit être sous forte pression. Les tests de cuisson ont révélé que la pression dans le réservoir ne baisse pas rapidement. 

    Les résultats des tests du réchaud kéro-mirak (phase de haute puissance) révèlent que son efficacité est plus élevé, la flamme de combustion produite est meilleure et l’économie d’argent et de kérosène  est plus élevée en comparaison avec les autres réchauds. En tenant du niveau des dépenses, le réchaud kéro-mirak est de 34 à 47% plus sobre que le Primus (grande dimension), de 83% plus sobre que le réchaud Mirak et de 47% plus sobre  que le réchaud GPL. Donc, le kérosène peut être recommandé aux ménages à revenus bas et moyen, aux restaurateurs de rues et aux administrateurs de cantines scolaires. Sa diffusion dans les classes populaires  peut contribuer énormément à diminuer la demande croissante pour le charbon de bois. Le coût approximatif du réchaud kéro-mirak est évalué à 1320 gourdes. Son prix varie en fonction du volume de production envisagé. 
     
    Editeur responsable : Mildred D. Régis
    Auteurs: Mildred D. Régis, Wilfrid St-Jean 
    Conseiller technique: Bétonus Pierre 
    Edition Internet: Wilfrid Saint Jean 
    Envoyez vos lettres à:
    Mildred D. Régis / Wilfrid Saint-Jean
    Bulletin Synergies, CARE / BME
    Rue Grégoire 92, Pétionville, Haïti. 
    P.O. Box : 15546 Port-au-Prince 
    Tél.: +509.57.53.89 ou 57.53.58  Fax: +509.57.67.85 
    E-mail: Régis@pap.care.orgwstjean@publi-tronic.com
    Page d'accueil BME 
    Haut de la page


    mines-energie@publi-tronic.com
    © BME et OLADE
    Port au Prince Haïti
    20/11/02
    cette page: http://www.olade.org.ec/haiti/synergie/numero1/suplya.html