Logo du Bureau des Mines et de l'Energie
    Bulletin trimestriel de la Care-Haïti  et du Bureau des Mines et de l'Energie   Février   1999  
  Deuxième numéro 
 
Revue Synergies

Dans ce numéro:
Page d'accueil de Synergies 

Page de couverture Numéro 2 
 

  • Editorial

  •  
  • La position du comité technique intersectoriel face au problème du bois-énergiedans les petites entreprises,

  • par Wilfrid Saint Jean,  
     
  • L'efficacité énergétique au service de la bourse de l'entrepreneur haïtien, par Bétonus Pierre

  •  
  • Petites agro-industries de la canne à sucre en Haïti: quelle alternative énergétique, par Roosevelt St. Dic 

  •  
  • Consommation du bois de feu dans les petites entreprises en Haïti, par Wilfrid Saint Jean

  •  
  • Les boulangeries et les blanchisseries (dry-cleanings) en Haïti de grandes consommatrices de bois de feu, par Juergen Usinger

  •  
    Résumé de la législation réglementant l'utilisation du bois-énergie, par Wilfrid Saint Jean 


  • Retour site Synergies
  • Retour page BME
  • Rehred


  • Restaurants de rues 
    Machan Mangé kwit
    (Restaurant de rue)
     La position du comité technique intersectoriel face au problème du bois-énergie dans les petites entreprises 

    Par Wilfrid Saint Jean, Conseiller Technique au BME 

    Haïti est confrontée à un problème préoccupant de dégradation de son environnement, dont l’un des facteurs principaux est l’utilisation du bois de feu dans les petites entreprises commerciales (boulangeries, dry-cleanings, restaurants populaires, confitureries, cassaveries), industrielles (petites entreprises agroindustrielles de la canne à sucre, huiles essentielles), et artisanales (four à chaux, forges, riz étuvé, etc.). 

    Les informations disponibles sur le nombre de ces entreprises ainsi que sur leur consommation énergétique varient énormément dans le temps et au sein même de chaque sous-secteur. Différentes études partielles sont réalisées depuis près de 30 années. Cependant, la seule étude globale disponible date de 1987. Depuis lors, les modèles de consommation ont considérablement changé. Certaines catégories d’entreprises telles les usines d’huiles essentielles et les distilleries se sont modernisées ou ont perdu de leur importance. D’autres catégories telles les boulangeries ont vu leur production ainsi que leur consommation en bois de feu augmenter considérablement. Ces incertitudes au niveau des statistiques ont pour effet d’occulter l’importance de ce secteur dans l’économie nationale ainsi que son impact véritable sur la consommation totale du bois de feu. 

    Toutes les études s’accordent néanmoins à reconnaître que les distilleries et les boulangeries constituent de loin les entreprises qui consomment le plus de bois de feu, non seulement à cause de leur nombre élevé mais aussi, et surtout, à cause du bas niveau d’efficacité des fours utilisés dont les rendements varient de 10% à 25%. Quand on sait que des rendements allant de 40 à 75% peuvent être obtenus avec des fours efficaces fonctionnant au gaz, on peut imaginer le potentiel élevé d’économie d’énergie possible si des mesures techniques rationnelles et de gestion efficace étaient adoptées par les propriétaires! On estime en effet que chaque année, entre 350 à 450,000 tonnes de bois de feu et environ 525,000 tonnes de bagasse sont consommées par les petites entreprises commerciales et industrielles. 

    Tenant compte de ces facteurs, il est donc nécessaire que la modernisation du système énergétique et de gestion des petites entreprises soit envisagée à cause, d’une part de la loi en vigueur qui interdit l’usage du bois-énergie dans ces entreprises, et, d’autre part, de la rentabilité technique et économique des combustibles et technologies de substitution disponibles actuellement.

    Compte tenu du nombre d’entreprises en jeu (plus de 10000 unités tous secteurs confondus) et de l’importance de ces mesures pour la protection de l’environnement (chaque arbre fournit entre 0.35 et 4.2 tonnes de bois), l’impact des combustibles et des technologies de substitution sur la balance des paiements apparaît acceptable même dans le contexte économique dégradé actuel.
     
    Economisons le bois-énergie pour préserver l’environnement!
     
    Editeur responsable: Peter Young 

    Auteurs: P. Young, Wilfrid St-Jean

    Conseiller Technique: Bétonus Pierre 

    Edition Internet: soutien technique du REHRED 
     

    Envoyez vos lettres à: 
    Peter Young / Wilfrid Saint-Jean 
    Bulletin Synergies,  
    CARE / BME 
    Rue Grégoire 92, Pétionville, Haïti. 
    P.O. Box : 15546 Port-au-Prince 
    Tél.: +509.57.53.89 ou 57.53.58 
    Fax: +509.57.67.85 
    E-mail: young@pap.care.org
     
    Retour Page d'Accueil BME 
      Haut de la Page
     

    mines-energie@rehred-haiti.net
    © BME et REHRED
    Port au Prince Haïti

    23/02/99
    cette page: http://rehred-haiti.net/membres/bme/numero2/position.html