Accueil Document Energie Revue Carrières Technologies Energétiques  Energie en Chiffres Statistiques Minières Document Mines Profil du BME
 
Logo Care Energy Logo du Bureau des Mines et de l'Energie
 
    Bulletin trimestriel de la Care-Haïti  et du Bureau des Mines et de l'Energie  Août 1999 
numéro 4
 
 Revue Synergies

Numéro 1 - Novembre 1998 
Numéro 2 - Février  1999 
Numéro 3 - Mai 1999 
Numéro 4 - Août 1999

Dans ce numéro:
 
  • Editorial
  • Le gaz de pétrole liquéfié en Haïti: Evolution et perspectives, par Jerry Gousse
  • Naissance de l'Association des industries du gaz propane en Haïti, par Jerry Gousse
  • Le gaz, énergie du XXIème siècle : un atout naturel pour Haïti, par Wilclair Clergé
  • Réactions des nouveaux utilisateurs d'équipements à gaz : l'expérience de la ECOGAZ, par Michel Carl Simon
  • Le GPL dans les cantines scolaires: l'expérience du PAM, par Charles Vincent
  • Vive les bienfaits du gaz: les premiers résultats d'une expérience pilote au Parc Industriel, par Dalcé J. Kissinger et Emile Jean Gilles
  • Observations sur la diffusion du gaz ménager en Afrique de l'Ouest, par Andreas Massing

  •  

    Réchauds à gaz installés au Parc Industriel
    Type de réchauds à gaz installés au parc Industriel
     Vive les bienfaits du gaz! Les premiers résultats d’une expérience pilote au Parc Industriel, Par Dalcé Jean Kissinger et Jean Gilles Emile   

    Dans le cadre des activités de modernisation du système énergétique des petites entreprises utilisant le bois de feu ou le charbon de bois comme combustible, le projet CARE/BME de Foyers Améliorés a réalisé de concert avec la ECOGAZ une expérience pilote d’installation d’équipements à gaz au parc industriel de Port-au-Prince. Une enquête de suivi réalisée après trois mois d’utilisation du gaz a permis de recueillir plusieurs témoignages dont l’un des plus pertinents est reproduit ci-après. 

    Propos d’une marchande ayant 20 années d’expérience dans la restauration 

    *"Je pratique le commerce de Manje Kwit depuis 20 ans, et j’ai toujours utilisé le charbon de bois qui me coûtait de 150 à 200 gdes par jour soit une dépense variant en moyenne entre 900 à 1200 gdes pour une semaine de 6 jours. Depuis que j’utilise le réchaud à gaz installé par la ECOGAZ beaucoup de choses ont changé: 
    Ma consommation en charbon s’élevait à un sac ou plus par jour, alors que maintenant j’achète seulement 2 bonbonnes de gaz de 44 lbs pour 500gdes qui me permettent normalement de tenir pendant une semaine de cuisson. En comparant l’utilisation du gaz avec celle du charbon, je réalise donc un bénéfice moyen de 400 à 700 gdes par semaine, ce qui me permet d’honorer mes dettes envers la ECOGAZ. 
    De plus, lorsque j’utilisais le charbon de bois la cuisson se faisait lentement et j’étais obligée de soulever la chaudière de temps en temps pour pouvoir ajouter du charbon à chaque fois qu’il en manquait - ce qui ne faisait qu’augmenter la fatigue liée à cette activité. Les cendres et les fumées générées par le charbon de bois posaient à la fois un problème d’hygiène pour les aliments préparés et aussi augmentaient la corvée du nettoyage de la chaudière et des lieux d’installation, et les cendres soulevées par la moindre petite brise salissaient tout. Maintenant il est possible de rester à l’intérieur pour préparer la nourriture, ce qui garantit une propreté à mon commerce. 


    (Suite) 
    Propos d’une marchande (suite) 
    Pourquoi le projet s’intéresse-t-il à ce secteur?
     
    Par ailleurs, l’utilisation du gaz permet d’obtenir une cuisson plus rapide, un nettoyage plus rapide des ustensiles de cuisine et de maintenir mes vêtements toujours propres même après le travail journalier de cuisson. Avec de tels avantages, je peux me permettre le luxe de me réveiller plus tard qu’auparavant parce que ma chaudière se met à bouillir quelques minutes après avoir allumé mon four et j’ai une certaine quiétude d’esprit quant à l’horaire de préparation des différents repas. Donc, à bien considérer, je n’ai jusqu’à présent aucun regret d’avoir choisi le gaz à la place du charbon de bois et je fais actuellement du lobbying auprès d’autres marchandes pour les encourager à suivre mon exemple car je suis convaincue que cela leur permettra d’améliorer leurs conditions de fonctionnement dans le business. En définitive, le gaz et moi on s’entend assez bien et je n’y trouve que des avantages". 

    En appui à ce témoignage, nous publions ci-après des chiffres fournis par trois autres marchandes qui viennent tout juste de débuter avec le gaz il y a 3 semaines.  

    A noter l’économie d’échelle obtenue avec l’utilisation du gaz: en effet les économies réalisées augmentent avec la quantité de nourriture préparée par la marchande.  

    Pourquoi le projet s’intéresse-t-il à ce secteur? 

    Les marchandes de "Manje kwit" dont le nombre est estimé à plus de 11,000 consomment environ 8% de l’énergie totale disponible sous forme de bois et de charbon de bois. Le type de service qu’elles fournissent à la collectivité fait de ces marchandes des cibles facilement localisables et susceptibles de générer un effet d’entraînement. Le projet a donc utilisé leur installation de gaz comme une vitrine non seulement pour leur clientèle mais aussi pour les passants. Pour ces raisons et d’autres les "manje kwit" devraient retenir l’attention non seulement de toute personne oeuvrant dans le secteur énergétique mais particulièrement celle des acteurs directement impliqués dans la prise de décisions dans le pays en vue de favoriser l’extension de la distribution du gaz à travers le territoire national. Peut-il en être autrement si nous voulons sauver ce qui reste des maigres ressources ligneuses du pays? 

    * les propos de la marchande ont été recueillis en créole. 
     

     
    Editeur responsable: Peter Young   
    Auteurs: P. Young, Wilfrid St-Jean.   
    Conseiller technique: Bétonus Pierre   
    Edition Internet: Wilfrid Saint Jean  
    avec le soutien technique du REHRED
    Envoyez vos lettres à:   Andreas Massing / Wilfrid Saint-Jean  
    Bulletin Synergies,  CARE / BME  -  E-mail: young@pap.care.org 
    Rue Grégoire 92, Pétionville, Haïti.  
    P.O. Box : 15546 Port-au-Prince  
    Tél.: +509.57.53.89 ou 57.53.58 /  Fax: +509.57.67.85  
     
    Page d'accueil BME
    Haut de la Page

    mines-energie@rehred-haiti.net
    © BME et REHRED
    Port au Prince, Haïti
    23/09/99
    Cette page: http://rehred-haiti.net/membres/bme/Synergies/numero4/dalcé.html