Accueil Document Energie Revue Carrières Technologies Energétiques  Energie en Chiffres Statistiques Minières Document Mines Profil du BME
 
Logo Care Energy Logo du Bureau des Mines et de l'Energie
 
    Bulletin trimestriel de la Care-Haïti  et du Bureau des Mines et de l'Energie  Août 1999 
numéro 4
 
 Revue Synergies

Numéro 1 - Novembre 1998 
Numéro 2 - Février  1999 
Numéro 3 - Mai 1999 
Numéro 4 - Août 1999

Dans ce numéro:
 
  • Editorial
  • Le gaz de pétrole liquéfié en Haïti: Evolution et perspectives, par Jerry Gousse
  • Naissance de l'Association des industries du gaz propane en Haïti, par Jerry Gousse
  • Le gaz, énergie du XXIème siècle : un atout naturel pour Haïti, par Wilclair Clergé
  • Réactions des nouveaux utilisateurs d'équipements à gaz : l'expérience de la ECOGAZ, par Michel Carl Simon
  • Le GPL dans les cantines scolaires: l'expérience du PAM, par Charles Vincent
  • Vive les bienfaits du
    gaz: les premiers résultats d'une expérience pilote au Parc Industriel, par Dalcé J. Kissinger et Emile Jean Gilles
  • Observations sur la diffusion du gaz ménager en Afrique de l'Ouest, par Andreas Massing

  •  


    réchaud à gaz lotnivo
    Modèle de réchaud à gaz "lot Nivo"
    (installé au parc industriel) 
    Réaction des nouveaux utilisateurs d’équipements à gaz : l’expérience de la ECOGAZ, par Michel Carl Simon 

    Présentation de ECOGAZ  

    Dans une situation où tout l’écosystème haïtien est menacé, la Société ECOGAZ, une filiale de la FOMEC S.A. a été créée dans le but spécifique de populariser les équipements d’utilisation du gaz propane en Haïti. Dès sa création elle s’est donnée pour tâche de rechercher et développer un réchaud adapté aux besoins spécifiques des restaurants de rues communément appelé "machan’n manje kwit" et parvenir à offrir aussi un modèle simple adapté aux ménages à revenus faible. 

    Les modèles de réchauds et le marché cible   

    Après plusieurs mois de recherche 12 modèles de fabrication locale ont été développés et répartis en trois séries: 
    a) une première série composée de modèles géants destinés aux cantines scolaires de grande capacité, aux restaurants et aux hôtels portant le label " gran manjè " 
    b) une deuxième série s’adressant exclusivement aux restaurants ambulants ou "machan’n manje kwit", et cantines scolaires de moyenne capacité portant le label "Lòt Nivo" 
    c) une troisième série destinée aux ménages à revenus modeste portant le label "Nivo Pam " 

    Ces appellations ont été suggérées par les utilisateurs des réchauds eux-mêmes lors du lancement pilote des différents modèles, en fonction des prix et de la facilité offerte aux utilisateurs (au moment de la cuisson des aliments).

    (Suite)
    . Réception du public-cible 
    . Résultats des enquêtes de suivi
    . Conclusions et recommandations
     
    Réception du public-cible 

    Les différents modèles ECOGAZ ont été présentés pour la première fois au parc industriel en collaboration avec la CARE-Haïti et le Bureau des Mines et de l’Energie. Le parc industriel constitue un marché captif important de plusieurs dizaines de "machan’n manje kwit", qui utilisent exclusivement le charbon de bois, et dont la clientèle est importante (plusieurs milliers d’ouvriers à restaurer trois fois par jour). La première réaction des cuisinières a été d’une part, une réticence totale due à une méfiance vis à vis du gaz et en même temps une curiosité affirmée pour le réchaud dans sa présentation. Les marchandes ne sont pas habituées à ce genre de réchauds conçus spécifiquement pour leur besoin direct (brûleurs montés sur des jantes de voitures) de construction apparemment solide. Le premier moment de réticence passé, deux marchandes ont accepté sur proposition des présentateurs sus mentionnés d’utiliser le nouvel équipement. Une deuxième exposition, réalisée à Kanaan, Montrouis a été bien accueillie. Une troisième présentation a eu lieu au Champs de Mars à la foire du 1er mai organisée par plusieurs Ministères. La réception du public a été très chaleureuse et les retombées se sont soldées en l’installation d’équipements dans plusieurs restaurants classiques et populaires type "machan’n fritay". Dans ce dernier cas un modèle muni de paravent (conçu par CARE/BME), destiné à protéger les brûleurs du vent, a été adapté aux conditions de travail des marchandes. 

    Une expérience pilote de diffusion est actuellement en cours avec le PAM dans le Nord et le Nord Est où une dizaine de réchauds à gaz a été installée dans des cantines scolaires. La ECOGAZ travaille aussi avec le Fonds Haïtien d’Aide à la Femme ( FMAF) et le groupe d’Appui pour l’Intégration de la Femme du Secteur Informel (GRAIFSI) pour la promotion des réchauds à gaz au Parc Industriel et à Montrouis. Plus de 20 marchandes utilisent déjà l’équipement à gaz et les demandes pour de nouvelles installations continuent à affluer.  

    Résultats des enquêtes de suivi 

    Les fiches d’enquêtes préparées pour l’utilisateur ont été conçues en mettant l’accent sur les économies susceptibles d’être réalisées en substituant le charbon de bois par le GPL. Les réponses obtenues ont été très surprenantes en regard des attentes. Les bienfaits de la substitution ne sont pas perçus comme étant d’abord économique. Par ordre de priorité les avantages soulignés sont : a) la résolution des problèmes liés à la santé (protection des yeux, maux de tête permanents surtout le soir, chauffage continu des parties inférieures du corps); b) les problèmes liés à la beauté (mains rongées par le charbon, perte des cheveux et des cils, saleté des lieux); c) question pratique (rapidité et disponibilité du feu pour la cuisson, contrôle instantané de la flamme sans monter et descendre les lourdes chaudières); d) facilité de nettoyage des ustensiles utilisés (élimination de la couche noire laissée par le charbon de bois); e) et enfin l’économie réalisée sur l’achat du charbon de bois.  

    Cette économie n’est pourtant pas négligeable: en substituant le charbon de bois par le gaz la marchande de " manje kwit " économise 400 gourdes par semaine sur l’achat de combustible. A ce rythme l’investissement consenti pour l’acquisition des équipements fonctionnant au gaz est récupéré après trois mois en moyenne. De concert avec certaines institutions de crédit nous travaillons actuellement pour prolonger jusqu’à six mois le délai de remboursement des prêts aux marchandes qui semblent bien accueillir cette initiative, ceci pourrait éliminer toute réticence de leur part au processus de substitution du charbon de bois par le gaz. 

    Conclusions et recommandations 

    L’expérience déjà réalisée est encourageante et mérite d’être encadrée. Nous pensons que des campagnes de motivation à travers la presse écrite, parlée et télévisée doivent être mises sur pied par les pouvoirs publics en vue d’une part de vulgariser l’information relative aux équipements disponibles, aux économies potentielles de combustibles et aux retombées positives sur l’environnement naturel et humain, et d’autre part favoriser la formation des techniciens et des vendeurs de gaz en vue de constituer une seule force avec les institutions gouvernementales concernées pour promouvoir l’utilisation du GPL en Haïti. La consommation nationale qui est actuellement de 10 000 tonnes par année est très inférieure à celle de la République Dominicaine ( 423 000 tonnes en 1997). Dans les conditions actuelles la consommation peut passer à 30.000 tonnes en trois ans. Cependant avec un peu de motivation elle peut doubler chaque année. Le marché potentiel existe bel et bien, tout ce qu’il faut est d’arriver à le faire bouger. 
     

     
    Editeur responsable: Peter Young   
    Auteurs: P. Young, Wilfrid St-Jean.   
    Conseiller technique: Bétonus Pierre   
    Edition Internet: Wilfrid Saint Jean  
    avec le soutien technique du REHRED
    Envoyez vos lettres à:   Andreas Massing / Wilfrid Saint-Jean  
    Bulletin Synergies,  CARE / BME  -  E-mail: young@pap.care.org 
    Rue Grégoire 92, Pétionville, Haïti.  
    P.O. Box : 15546 Port-au-Prince  
    Tél.: +509.57.53.89 ou 57.53.58 /  Fax: +509.57.67.85  
     
    Page d'accueil BME
    Haut de la Page

    mines-energie@rehred-haiti.net
    © BME et REHRED
    Port au Prince, Haïti
    22/09/99
    Cette page: http://rehred-haiti.net/membres/bme/Synergies/numero4/simon.html