Accueil Document Energie Revue Carrières Technologies Energétiques  Energie en Chiffres Statistiques Minières Document Mines Profil du BME
Logo Care Energy Logo du Bureau des Mines et de l'Energie
    Bulletin trimestriel de la Care-Haïti  et du Bureau des Mines et de l'Energie  Décembre 1999
numéro 5
 Revue Synergies

Numéro 1 - Novembre 1998
Numéro 2 - Février  1999
Numéro 3 - Mai 1999
Numéro 4 - Août 1999
Numéro 5 - Décembre 1999

Dans ce numéro:


  • Editorial
  • Energies renouvelables : pour qui, pour quoi,  comment? par Marie Hélène Blary 
  • Les cuiseurs solaires et les besoins énergétiques des résidences en Haïti, par Wilfrid Saint Jean
  • L'énergie solaire et la cuisson , Normil Hubert Paul
  • Peut-on considérer la Conférence Mondiale de Varèse (Italie) comme un nouveau départ pour la cuisson solaire, par Dieuseul Anglade 
  • Les leçons tirées d'une campagne de diffusion de la méthode de cuisson solaire, par Normil Hubert Paul

  •  
    Synergies peut être désormais consulté sur internet en version orginale à l'adresse suivante : http:/rehred-haiti.net/membres/bme/synergie

     

    Cuisinière panel en opération
    Cuisinière "panel" en opération

    L'énergie solaire et la cuisson, 

    par Normil Hubert Paul, Directeur de développement du programme énergie solaire , Eglise Méthodiste

    Introduction

    Il est un fait bien connu de tout le monde que notre environnement planétaire devient de plus en plus vulnérable aux actions provoquées par l’homme qui viennent s’ajouter au poids des  catastrophes naturelles. Parmi les actions humaines, on retient le déboisement. L’abattage des arbres se produit pour plusieurs raisons, mais  de  façon notable le bois récolté est  utilisé comme combustible. On  estime en effet,  que un tiers de la population mondiale dépend du bois pour la cuisson des aliments.

    Chez nous en Haïti, la quantité des ménages, de restaurants, de boulangeries de blanchisseries qui consomment le charbon ou le bois est très élevé. A l’heure actuelle on abat en Haïti beaucoup plus d’arbres qu’on en plante. Et avec l’excès de population dans la capitale et dans les grandes villes de province, conséquence de l’exode rural,  on assiste à une multiplication de petits restaurants de rue communément appelés «manje kwit» qui sont, à coté des cantines scolaires, d’importants consommateurs de charbon de bois.
    Tout le monde semble avoir pris conscience de la situation mais il faut que cette prise de conscience, face à la dégradation de l’environnement, se traduise en action durable pour l’environnement. L’énergie solaire, source extraordinaire, méconnue et complètement sous exploité par les hommes peut jouer un grand rôle  dans la mise en place de ces actions.
     

    (Suite)

    Les filières d’utilisation de l’énergie solaire
    Les techniques de cuisson solaire
    Fiche technique du cuiseur panel
    Le cuiseur «panel» et la santé


     
    Les filières d’utilisation de l’énergie solaire.

    Alors que les réserves en bois diminuent il y a une forme d’énergie qui est toujours disponible et en quantité abondante dans bon nombre de pays, c’est l’énergie solaire. En effet, la lumière solaire est gratuite,  facile à s’approprier, sans danger pour l’environnement et complètement libre de tout contrôle politique. Aucun pays ne peut décider d’imposer un embargo   sur l’énergie solaire d’un autre pays, riche ou pauvre.

    Il existe deux filières très répandues d’utilisation de l’énergie solaire. La filière photovoltaïque qui permet de convertir le rayonnement solaire directement en électricité; la filière thermique au cours de laquelle la chaleur du soleil est concentrée et transmise à des fluides pour obtenir des services tels la cuisson des aliments, le chauffage de l’eau, le séchage des produits agricoles ou autres. C’est de cette filière que nous allons vous parler dans cet article.

    Les techniques de cuisson solaire

    L’expérience de cuisson sans «combustibles» n’est  pas une idée nouvelle, elle date deux siècles environ. La première utilisation documentée remonte à la fin du 18ème siècle lorsque le Suisse Nicholas de Saussure parvint à  cuire des repas avec une boite solaire. Si la technologie n’est pas passée à la postérité c’est parce que l’approche utilisée pour la faire connaître n’a pas toujours été réaliste. Par exemple, il ne faut pas faire croire aux gens que les équipements utilisés pour la cuissons solaires (cuiseurs solaires ou fours solaires) peuvent remplacer les équipements traditionnels de cuisine. On pourrait par contre leur faire comprendre que ces équipements peuvent constituer un complément très utile à ceux-ci.

    Les cuiseurs-solaires sont des équipements destinés à faire cuire les aliments. Ils n’utilisent ni gaz, ni électricité, ni charbon, ni bois mais seulement l’énergie du soleil.  Il existe une grande variété de cuiseurs solaires, nous présenterons dans cet article le modèle le plus simple connu sous plusieurs noms mais dont le plus utilisé est «panel». Le modèle «panel» est facile à fabriquer, peu coûteux et d’utilisation très simple.

    Fiche technique du cuiseur panel

    a) Définition.  Le cuiseur «panel» (voir photo) est construit à partir de matériaux variés, suffisamment résistants dont l’intérieur est recouvert d’une surface réfléchissante. Sa configuration spatiale répond à des exigences géométriques et optiques précises de façon à permettre aux  réflecteurs de bien jouer leur rôle. En effet, les réflecteurs  sont orientés selon un certain angle de manière à focaliser les radiations solaires réfléchissantes en un point où sera placé, sur une grille symbolisant les trois pierres traditionnelles, un récipient de couleur noire enfermé à l’intérieur d’un sac en plastique, résistant à la chaleur ( oven bag) qui permet de créer l’effet de serre.
     

    Comparaison entre les méthodes traditionnelles de cuisson et la cuisson solaire

     
    Cuisson Solaire (Panel)
    Cuisson traditionnelle 
    1. Pas besoin d'eau pour faire cuire les légumes, les volailles et les viandes 
    2. Les aliments ne brûlent pas
    3. Les aliments conservent leurs vitamines
    4. Les récipients sont facilement nettoyés
    5. L'énergie utilisée est gratuite
    6. Pas de production de fumée
    7. Ne contribue pas à réchauffer la planète
    8. Les cuisinières solaires sont moins rapides
    9. Ne nécessite pas de surveillanceNe cause aucun dommage à la santé
    10. Permet de cuire facilement les pâtes 
    11. Très sécurisant pour les enfants

    1. Beaucoup d'eau sont nécessaires pour faire cuire ces aliments
    2. Risques de carbonisation possible
    3. Possibilité de perte des vitamines
    4. Difficultés de nettoyer les récipeients
    5. Le combustible doit être acheté
    6. Production abondante de fumée
    7. Participe largement au réchauffement de la planète
    8. Les fours et réchauds traditionnelles sont plus rapides
    9. Nécessite une attention permanente
    10. La pollution générée agit sur les yeux les poumons et la peau
    11. Cuit difficilement les pâtes alimentairesReprésente un danger pour tout le   monde

    b) Efficacité à l’utilisation. Le cuiseur «panel» permet de cuire une variétés d’aliments. Par journée bien ensoleillée il peu atteindre 200 à 250 degré fareinheit et permet de cuire des haricots secs (3 heures), des légumes verts (1-2 heures) des oeufs (1 heure), de la volaille (2 heures) du poisson (1:30 - 2 heures) du gâteau et des biscuits (1:30 - 2 heures). L’utilisation du «panel» peut donc contribuer à réduire la pression sur les ressources ligneuses du pays participant ainsi aux actions destinées à la réhabilitation de notre environnement. Il pourra aider, de ce fait, à sauvegarder un espace vital pour les générations futures.

    Le cuiseur «panel» et la santé

    Bouillir l’eau à 100 degrés centigrades ou 212 degrés fahrenheit lorsque les combustibles sont rares et très coûteux représentent un lourd fardeau économique pour la majorité des familles. L’énergie solaire permet également de transformer l’eau polluée en eau potable en éliminant  grâce à la cuisinière solaire des organismes nocifs pour la santé. L’Organisation Mondiale de la Santé estime que 80% des maladies sont causées par l’eau potable dont l’hygiène est déficiente. Outre la transformation de l’eau polluée en eau potable, l’utilisation de  l’énergie solaire permet aussi d’économiser l’eau, élément indispensable à la vie. Contrairement à la méthode de cuisson traditionnelle il n’est pas nécessaire d’utiliser beaucoup d’eau lors de la cuisson solaire. Certains aliments comme les vivres, les viandes et les oeufs n’en ont pas besoin du tout.

    Le tableau des comparaisons montre que l’énergie solaire est une ressource adéquate, non polluante et renouvelable susceptible de contribuer de façon  significative au bilan énergétique du pays. Son utilisation n’est pas liée à un problème de disponibilité mais réside surtout au niveau des contraintes techniques permettant de capter cette énergie pour la transformer en une source d’énergie utile.

    Le recours aux énergies renouvelables, en particulier l’énergie solaire, est de nature à permettre un développement sans risques c’est à dire durable. La protection de l’environnement n’est pas l’affaire d’un individu ni d’un gouvernement (nord ou sud) c’est l’affaire de tout le monde riche ou pauvre. La détérioration de l’environnement autant que son équilibre affecte tout le monde, c’est pourquoi on dit que la pollution n’a pas de frontière. N’attendez pas demain pour agir faites-le aujourd’hui, vous pouvez faire la différence si vous prenez maintenant la décision d’utiliser un cuiseur solaire.
     


     
    Editeur responsable: Peter Young 
    Auteurs: A. Massing, Wilfrid St-Jean
    Conseiller technique: Bétonus Pierre 
    Edition Internet: Wilfrid Saint Jean 
    avec le soutien technique du REHRED
    Envoyez vos lettres à:Andreas Massing / Wilfrid Saint-Jean 
    Bulletin Synergies,  CARE / BME  -  E-mail: massing@pap.care.org
    Rue Grégoire 92, Pétionville, Haïti. 
    P.O. Box : 15546 Port-au-Prince 
    Tél.: +509.57.53.89 ou 57.53.58 /  Fax: +509.57.67.85
    Page d'accueil BME
    Haut de la Page

    mines-energie@rehred-haiti.net
    © BME et REHRED
    Port au Prince, Haïti
    08/02/00
    Cette page: http://rehred-haiti.net/membres/bme/synergies/numero5/panel.html